Déprime, insomnie : découvrez les bienfaits de la luminothérapie

 

Lampe de Luminothérapie anti déprime

Vous êtes toujours de mauvaise humeur ? Vous avez du mal à vous réveiller le matin ? Et vous manquez de motivation pour aller travailler ?  Avec le passage à l’heure d’hiver , chaque année, c’est la même chose ! Pour retrouver le sommeil, la forme d’été et compenser le manque de lumière, Il est temps d’essayer une méthode naturelle et efficace : la luminothérapie.

 

 

 

 

 

Les bienfaits de la luminothérapie

Désignée comme une médecine douce, La luminothérapie est une technique thérapeutique utilisée pour traiter la dépression saisonnière et l’insomnie grâce à des rayons lumineux naturels imitant la lumière du jour. Cette méthode est indispensable pour faire de nouveau le plein d’énergie et de vitalité, chasser le stress et régler l’horloge biologique afin de retrouver un sommeil profond et réparateur. De plus, elle peut aussi diminuer les crises de boulimie toujours plus importantes pendant les changements de saisons.

Contres indications à la luminothérapie 

Naturelle et non dangereuse pour la santé, La luminothérapie est très bien supportée par la majorité des gens. Elle offre d’excellents résultats chez tous ceux en manque de lumière et souffrant de troubles du sommeil, notamment les personnes âgées et les employés de bureaux ; mais aussi pour les couche-tard et lève-tard en perpétuel décalage horaire. Toutefois, Il convient de consulter son médecin généraliste ou son thérapeute pour envisager la luminothérapie. Ce traitement est tout de même déconseillé en cas de problèmes oculaires (cataracte, conjonctivite, glaucome, herpès, iritis, orgelet, rétinite, rétinopathie, syndrome de sjögren et uvéite) et psychologiques (autisme, hystérie, névrose, obsession compulsive, schizophrénie, paranoïa, psychose et syndrome maniaco-dépressif). Elle est également déconseillée chez les personnes sous traitement photosensibilisant.

Comment pratiquer la Luminothérapie ? 

La thérapie se pratique avec un professionnel de la santé dans un centre médical ou dans un hôpital. Elle peut également se pratiquer à domicile avec l’utilisation d’une lampe de luminothérapie. Dans ce cas, les séances se pratiquent tous les matins d’octobre à mars à raison de six jours par semaine. En cas de décalage horaire permanent ou de travail de nuit, vous pouvez ajuster votre séance. En effet, une séance de luminothérapie en fin d’après-midi permettra de retarder l’heure de l’endormissement alors qu’une exposition le matin très tôt aidera les couche-tard à ré-équilibrer leur heure de couchée. Pour une luminothérapie efficace et non dangereuse, il vous suffit de vous placer face à la lampe à une distance de 40 à 60 cm, sans la regarder directement de manière continue. Pendant ce temps vous pouvez lire, travailler ou déjeuner. Et quant à la durée d’utilisation, celle-ci dépend de la puissance et de la distance à laquelle vous êtes. Un appareil de faible intensité très proche de vos yeux est aussi efficace qu’un appareil puissant placé plus loin.

Comment choisir sa lampe de luminothérapie ? 

L’unité de mesure de l’intensité est le lux. Une belle journée d’été ensoleillée vous apporte 100 000 lux. Un éclairage standard à la maison émet de 50 à 100 lux. Plus vous prenez un appareil puissant, plus il vous sera facile de recharger vos batteries plus rapidement. Pour faire le plein d’énergie, comptez une durée d’exposition de deux heures avec 2500 lux, contre moins d’une demi-heure avec une lampe à lumière du jour de 10 000 lux.

Le simulateur d’aube

Vous voulez en finir avec les réveils brutaux? le simulateur d’aube est sans doute la solution ! Celui-ci reproduit les conditions d’un lever de soleil, et sert de réveille-matin. En diffusant une lumière progressive bien avant la sonnerie, le simulateur d’aube vous garantit un réveil en douceur. Par exemple, pour un lever de soleil à 8 h, la lumière pourra s’allumer doucement dès 7 h ou 7 h 30, et atteindre son maximum d’intensité à 8 h.

La simulation de l’aube n’agit pas de la même façon que la luminothérapie, puisque l’intensité lumineuse est moins élevée. Son rôle consiste essentiellement à diminuer la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil) et de d’augmenter la production de cortisol (hormone de l’éveil).

Découvrez l’ensemble de nos lampes luminothérapie et simulateurs d’aube sur Médical Fournier >> https://www.medical-fournier.fr/bien-etre-bio/luminotherapie.html